Pourquoi faut-il débrancher son chargeur ?

Le : 2019-04-25 00:00:00

Nous sommes nombreux à laisser brancher nos chargeurs de smartphones jour et nuit sur leurs prises de courant. Vous vous demandez sans doute si cela impact votre facture d’électricité ou si cela met en danger votre habitat ? Voici des réponses.

Prenons une famille : un couple et ses deux enfants de plus de 12 ans, soit 40% des ménages français pour l'INSEE, étant équipé de smartphones ou tablettes. On peut aisément considérer qu’au moins 2 chargeurs sont en permanence branchés au domicile ou au bureau. Si ces chargeurs remplissent leurs fonctions au moment où on les relie à leur smartphone, il continue de consommer de l'énergie en restant branchés, inertes, sur leurs prises. Muni du matériel Watts Up Pro qui permet de connaître en instantané la consommation réelle de son appareil, on découvre plusieurs informations qui doivent nous faire réagir en réalisant nos tests. En France, le coût d’1KWh (tarif EDF) est de 0,14 cts/ eur. Un chargeur d’origine Apple (le modèle fournit avec un iPhone 6, 7, 8 ou X) consomme 130W par mois, soit 1,5KWH par an. Autrement dit, charger son iPhone représente un coût de 0,20 cts/ EUR par an. A ce prix, il conviendrait presque de ne pas se soucier de débrancher son chargeur.. Pour notre famille, ne pas payer environ 3 EUR par an ne sera donc pas une augmentation soudaine du pouvoir d'achat. Et on ne parle pas des chargeurs bien plus puissants comme la marque green_e peut en proposer. Dans une inconscience collective, le monde, qui se comporte comme notre famille, consomme sans raison, et cela même en dépit de toute logique économique, des millions de KWh.

La réalité écologique, elle, témoigne de centaines de millions de chargeurs branchés… pour rien, des centaines de millions de KWh consommés pour… rien. 1 KWh représente néanmoins 500 grammes (env.) de CO2 rejetés dans l’atmosphère. Également, vous aurez remarqué qu’un chargeur chauffe. Cela est normal puisqu’il est un adaptateur de courant qui transforme 220 volts en 5 volts pour la plupart des modèles actuels. Ses circuits électroniques restent constamment sollicités par des tensions de courant aléatoire qui, protégées par le parasurtenseur et parafoudre, évitent toute accident. Il n’en demeure pas moins une usure qui fatigue les composants qui à terme peuvent créer une surchauffe dramatique. Alors… On débranche !